1 Belge sur 3 a changé ses habitudes d’achat d’oeufs après la crise du fipronil

Lidl remporte le Good Egg Award grâce à ses efforts pour des oeufs plus respectueux des poules

Jeudi 21 juin 2018 — Un Belge sur trois dit que la crise du fipronil de l’année passée a eu un impact sur sa consommation d’oeufs. Ces résultats proviennent d’un sondage iVOX auprès de mille belges commandé par Lidl. Un Belge sur sept indique ne plus qu’acheter des oeufs biologiques. La chaîne de supermarchés remarque cela dans ses chiffres de vente. Lidl a fait de gros efforts pour rendre son assortiment d’oeufs plus durable et a pour cela reçu le Good Egg Award 2018.  

La crise du fipronil ou crise des oeufs est apparue l’été passé: des oeufs de poules et produits dérivés dans 45 pays avaient été contaminés par du fipronil, un insecticide nocif pour l’homme. La contamination a provoqué une grande indignation, entre-autres parce que c’était un éleveur de volailles belge qui a découvert la substance toxique et pas l’organisme de contrôle belge qui normalement la détecte systématiquement. 

 

Plus d’oeufs biologiques

L’étude iVOX démontre que 70% des personnes interrogées étaient au courant de cette crise. Pour un Belge sur trois, le scandale alimentaire a eu un impact sur son habitude d’achat d’oeufs.

15% indique qu’à cause de la crise ils n’achètent plus que des oeufs bio. C’est surtout le cas chez les plus de 50 ans (20%), les francophones (21% par rapport à 11 % de néerlandophones) et les femmes (21% par rapport à 10% chez les hommes). 18% affirme envisager d’acheter des oeufs bios plus souvent qu’avant. 2% dit ne plus manger d’oeufs depuis la crise des oeufs de l’année passée.

 

La chaîne de supermarchés Lidl, qui a réalisé l’étude, remarque l’impact de ce scandale dans ces chiffres de vente. Le chiffre d’affaires de poules élevés en plein air a monté de 53%, celles des oeufs biologiques de 7 pourcent. Lidl propose aussi des oeufs de poules élevées au sol. La chaîne ne vends plus d’oeufs, ni de produits qui contiennent des oeufs, de poules élevées en cage ni élevées en cages aménagées.

Isabelle Colbrandt, porte-parole Lidl: Depuis deux ans nous n’utilisons que des oeufs de poules élevées en plein air pour des produits qui contiennent des oeufs, comme les sauces froides. Nous allons donc beaucoup plus loin que ce que la loi européenne nous impose, car cette loi interdit seulement les oeufs de poules élevés en batterie. Les cages aménagées sont encore permises, mais elles ne sont qu’un petit peu plus grandes que les anciens élevages en batterie. Chaque année nous vendons beaucoup de produits contenant des oeufs, donc l’impact de notre conversion vers des poules élevées en plein air est très important.”

 

L’organisation des droits des animaux GAIA l’a aussi remarqué. En collaboration avec une organisation jumelle européenne ‘Compassion in World Farming’ elle remet pour la deuxième fois le Good Egg Award à Lidl.

Ann De Greef, porte-parole GAIA: “Avec ce prix nous récompensons une organisation qui consomme des oeufs d’une manière durable et qui choisit consciemment des oeufs respectueux des poules. De poules qui peuvent se promener librement et qui correspondent à des critères durables stricts. Grâce à la conversion chez Lidl les poules ont une meilleure vie.”